Contact
Courriel : 0760181j@ac-rouen.fr
Tél : 02.32.08.99.01
Fax : 02.32.08.99.80

Inspection de l’Éducation Nationale de la Circonscription de Barentin
DSDÉN76
05 place des Faïenciers
76037 Rouen Cedex

Horaires d’ouverture :
Lun, Mar, Jeu et Ven : 08h30 - 16h30
Mer : 08h30 - 11h30
Fermé le samedi














Vous êtes ici : Accueil > Elèves à besoins spécifiques > Observatoire du maintien > Les effets des dispositifs pédagogiques sur l’estime de soi et la maîtrise de (...)

Documents joints

Publié : 14 mai 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les effets des dispositifs pédagogiques sur l’estime de soi et la maîtrise de la lecture des élèves de CP et CE1 : suivi longitudinal - Angélique RAMBAUD

Thèse pour le Doctorat de L’Université de Nantes - Discipline : Psychologie, spécialité développement

Cette étude a pour objectif d’examiner les relations entre deux types de mesure d’aide précoce
- le redoublement et le suivi en Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (RASED)
- la maîtrise de la lecture au cycle II, et l’estime de soi des jeunes enfants.

Pour cela, 468 élèves de CP et de CE1, dont 107 suivis longitudinalement, ont participé à cette étude. Des mécanismes fondamentaux de la lecture en cours de construction sont évalués au travers d’une tâche d’Identification du Mot Ecrit (Khomsi, 1997). L’estime de soi est appréhendée à l’aide d’un Instrument de Mesure de l’Estime de
Soi (IMES) adapté du Self Perception Profil (Harter, 1982). Les analyses menées sur cet outil témoignent de propriétés psychométriques satisfaisantes.
Une deuxième étude met en évidence que les décisions pédagogiques concernant le redoublement et le RASED semblent justifiées, mais qu’elles ne sont pas efficaces pour remédier aux difficultés d’acquisition de la lecture.
Enfin, une troisième étude teste un modèle postulant que les décisions pédagogiques influencent l’estime de soi générale qui, en retour, agit sur l’acquisition de la lecture.

Thèse rédigée par Angélique RAMBAUD,
Sous la direction d’Agnès Florin,
Professeur de Psychologie de l’enfant et de l’éducation
(Université de Nantes)
et
la co-direction de Michel Fabre
Professeur des Sciences de l’éducation
(Université de Nantes)